shiatsu du dosC'est la rentrée… Pourquoi ne pas prolonger vos vacances avec une touche d'exotisme, en essayant un massage thaï ?Plus besoin de traverser la planète pour découvrir cette technique, en France aussi on pratique le massage thaï ! Oui c'est vrai, sous le soleil de Chiang Mai, accompagné d'un jus de mangue fraiche, c'est bien aussi…mais bon, il faut bien rentrer un jour et il serait dommage de ne se faire masser qu'en vacances, alors que c'est le reste de l'année qu'on en a le plus besoin ! C'est pourquoi j'ai décidé de choisir le massage thaïlandais pour la promo du mois de septembre !shiatsu du dos

Avant de rentrer dans le vif du sujet, voici quelques petites généralités pour vous replacer dans le contexte du massage tel qu'il est pratiqué en Asie. Car il faut bien le reconnaître, les asiatiques ont quelques longueurs d'avance sur nous question techniques corporelles. Il ne faut pas croire néanmoins que les asiatiques ont tous un don inné pour le massage. Non, toutes les thaïlandaises que vous croisez dans la rue ne sont pas des stars du massage. Le massage s'apprend. Et ils ont de très bonnes écoles. Et comme le massage fait vraiment partie des moeurs, il se transmet également en famille, de manière informelle. Les enfants apprennent à masser leurs grand-parents et leurs parents dès leur plus jeune âge.

L' Asie est le berceau de bien des techniques de massage. Les asiatiques ont développés ces techniques au fil des siècles. L'occident s'y intéresse depuis quelques dizaines d'années et il existe maintenant de nombreuses écoles ici ou là-bas où suivre des formations pour se spécialiser dans ces techniques…pour notre plus grand bonheur ! J'ai eu la chance de pouvoir voyager plusieurs fois en Thaïlande pour me former dans différentes écoles. Il existe plusieurs styles de massages thaïlandais, citons entre autres : le massage thaï à l'huile, le massage traditionnel pratiqué au sol (c'est celui que je vous présente ici), la réflexologie thaï, le massage aux pochons d'herbe… Que ce soit en Chine, en Thaïlande, au Vietnam ou au Japon, on remarque souvent, en se promenant dans la rue, l'importance que les asiatiques et notamment les personnes âgées, accorde au maintien de leur condition physique. Tai chi, yoga, gymnastique de rue, étirements… Il est très courant de voir des groupes de personnes faire du sport le matin dans les parcs. Il est aussi fréquent de voir des personnes âgées accroupies ou assises en tailleur, mangeant, buvant un thé, ou simplement passer le temps. Serons nous capable d'en faire autant à leur âge? mhh... Et pourtant la souplesse des articulations est si importante. Les maux de dos, l'arthrose, la sciatique sont devenus les maux courants des personnes sédentaires que nous sommes. Le confort moderne nous évite (ou nous prive?) de nombreux efforts, nos corps sont moins robustes, moins gainés, moins souples. Pour beaucoup d'entre nous, l'activité physique au travail se résume à l'action des doigts sur un clavier, avec en bonus pour les chanceux, l'épaule relevée contre l'oreille pour maintenir le téléphone… Nous occupons une partie du temps qu'il nous reste, la tête courbée vers notre téléphone à envoyer des textos.

Le maintien de la santé passe aussi pour les asiatiques par des massages réguliers.  On trouve un peu partout des boutiques de massage, ou même des masseurs installés dans la rue qui massent les pieds. On y va seul, en famille ou entre amis. Papoter ou regarder la télé pendant qu'on se fait masser est assez courant. Contrairement aux salons de massages occidentaux, où on recherche une ambiance zen, calme et feutrée; les salons de massage asiatiques sont souvent assez bruyants et pas très cosy. Pourtant les massages y sont souvent bons et efficaces. Notons également une différence majeure : le rapport à la douleur est très différent entre l'Asie et l'Occident. Un massage chinois peut être très douloureux à recevoir, cela fait partie de la guérison et les asiatiques semblent l'accepter sans broncher (tandis que nous grimaçons de douleur en essayant de ne pas trop hurler de l'autre côté du rideau…) Les masseuses thaïlandaises, souvent frêles et menues, possèdent parfois une force surprenante pour leur gabarit ! De notre côté, nous attendons souvent d'être vraiment épuisés, stressés ou souffrants pour enfin prendre soin de nous… Et c'est bien dommage ! ! Une séance de massage, aussi agréable soit-elle suffit rarement à éliminer toutes les tensions accumulées et il est préférable de se faire masser régulièrement en prévention. Dans un monde idéal, c'est ce qu'on devrait faire; dans la réalité, on vient quand on peut et c'est déjà très bien! massage thaï étirement du dos Voici maintenant quelques précisions sur le massage thaï traditionnel appelé également nuad bo rarn. Le massage thaï traditionnel se pratique sur un matelas, au sol. Le massé s'y allonge, vêtu d'une tenue confortable. Le choix de cette tenue est assez important car il doit faciliter les mouvements. Donc pas de jean, pas de ceinture, pas de chemise avec boutons, rien de trop serré. Idéalement un coton doux, léger et souple. Le massage thaï traditionnel est basé sur deux techniques principales : les pressions et les étirements. C'est la grande différence avec un massage à l'huile. La nudité et l'huile ne facilitent ni les mouvements ni les étirements. Le port des vêtements favorise une proximité plus grande entre le massé et le masseur. Les premiers mouvements peuvent être surprenant et il n'est pas toujours facile de se laisser aller. C'est un très bon exercice pour les personnes qui ont du mal à lâcher prise car il faut se laisser aller, se laisser porter. Le masseur va utiliser ses mains, ses pieds, ses genoux, ses bras pour détendre, étirer, mobiliser les membres du receveur. Il est très agréable de sentir ses muscles s'étirer, ses articulations s'assouplir, tout le corps semble mieux respirer. Des mobilisations douces permettent de redonner de l'amplitude à chaque articulation : hanche, coudes, genoux, cheville, épaules, tarses, métatarses… massage thaï massage thaï assisCe massage est excellent pour les sportifs qui manquent d'étirements. Pour ceux qui passent des heures devant un ordinateur sans trop bouger, c'est une redécouverte du corps. Et pour les amateurs de yoga, la séance rappellera certains étirements, mais ici ils sont reçus de manière passive. Certaines personnes gardent des souvenirs mémorables de leur premier massage reçu en Thaïlande car les masseuses thaïlandaises font souvent peu de cas de nos raideurs occidentales et de notre manque d'expérience en la matière et ne prennent pas toujours le temps d'expliquer à l'avance le déroulement de la séance… mais le bien-être ressenti après est incomparable et fait souvent oublier les premiers a priori. Pour ma part, j'essaie de pratiquer un massage thaï plus doux et respectueux des attentes de chacun. Il est très important de signaler à l'avance tout problème de dos (hernie, sciatique….) et blessures récentes (opérations, tendinite, entorses…). Le nombre de techniques et de différentes postures à disposition dans le massage thaï étant très grand, une séance peut différer d'une autre. La séance est toujours précédée d'un entretien pendant lequel nous discutons de vos attentes. Je pourrais alors choisir les techniques les plus appropriées à vos besoins et à votre état général du moment. Une séance peut durer d'1h à 1h30.

En septembre, la séance d'une heure est à 45€ au lieu de 55€. Laissez vous tenter, vous n'allez pas le regretter.